Accueil du site > Mots-clés


Lieux

<2011-2012>

Dix ans après le "rapport Lextrait" (2001) révélant ces friches, laboratoires, fabriques, squats, projets pluridsiciplinaires, réunis sous le vocable "Nouveaux Territoires de l’Art", où en sommes-nous ?

Qu’est-ce que ces espaces-projets ont produit, fait évoluer, transformer aussi bien dans le rapport art/territoire/populations qu’au niveau de l’institution et de leur prise en compte dans les politiques publiques ? Sommes-nous entrés (puis vite ressortis ?) dans une nouvelle époque de l’action culturelle ? La Grainerie, Mix’Art Myrys et L’Usine sont trois aventures reconnues d’intérêt communautaire depuis 2004 et qui ont été repérées dans le rapport de Fabrice Lextrait en 2001. Deux autres espaces-projets "Autresens" à Mazères et "La Gare aux Artistes" à Montrabé font partie des structures identifiées par la Région Midi-Pyrénées qui a été la première à créer une ligne budgétaire "Nouveaux Territoires de l’Art".

2011 a marqué les 10 ans du rapport Lextrait. Cette même année, la Commission Lieux-NTA du Couac a souhaité saisir l’occasion de porter et partager un regard nourri et distancé en mettant en perspective ces aventures qui s’inscrivent sur ce territoire chacune de manière singulière, avec d’autres au niveau national voire international avec le concours d’Artfactories/Autre(s)pARTS (cf. "les acteurs"). C’est un travail d’enquête prospective, qui tient tout aussi bien du bilan/état des lieux que de l’exploration et réinterrogation toujours nécessaire des nombreuses pratiques/initiatives (économiques, sociales, culturelles, politiques...) que ces espaces-projets ont su et continuent de porter et d’inventer.

Ce travail d’étude a été mené par Julie de Muer et Fabrice Lextrait. Deux temps de travaux collectifs se sont tenus lors de sa restitution les 21 et 22 avril 2011. Une synthèse de ces deux ateliers complète le présent document que vous pouvez télécharger ici (format pdf).

En participant activement à l’occupation de l’ancienne préfecture menée par Mix’Art Myrys au début de l’année 2001, différentes forces vives en mouvement qui élaborent et expérimentent d’autres formes d’organisations démocratiques et consultatives formalisent un collectif visant à donner une légitimité aux mouvements associatifs toulousains qui souffrent d’une non considération institutionnelle depuis trop longtemps.

Après une période de réflexion et de reconnaissance des spécificités de chacun, le collectif s’est formalisé et élargi sous la forme du COUAC.
En poursuivant l’expérimentation du Couac, mouvement fédéré et fédérateur, nous nous interrogeons sur notre responsabilité collective pour la place de la culture dans le développement urbain. Comment réduire la fracture entre art et populations ?
L’objet même de notre association porte sur les notions de démocratie de la culture, de responsabilité des opérateurs culturels dans cet enjeu qu’est le développement local.

Lieu de ressources transdisciplinaire, le Couac s’est organisé en différentes commissions de travail. La commission Lieux réunit depuis 2001 trois espaces-projets, Mix’Art Myrys, la Grainerie et l’Usine.
En 2001,(encore) la présentation du rapport commandé par Michel Duffour, alors secrétaire d’Etat au patrimoine et à la décentralisation culturelle, à Fabrice Lextrait, Friches, laboratoires, fabriques, squat, projets pluridisciplinaires… une nouvelle époque de l’action culturelle révèle ces Nouveaux Territoires de l’Art dans le paysage culturel national alors même que ce mouvement né depuis la fin des années 60 un peu partout en Europe et aux Etats Unis s’est développé en France dans les années 80. En atteste le livre de Fabrice Lextrait et Frédéric Kahn, Les Nouveaux Territoires de l’Art (ed. Sujet/Ojbjet) qui présente les propos recueillis lors du colloque international sur les Nouveaux Territoires de l’Art (Marseille, Friche de la Belle de Mai, fév 2002).

La logique voulant que ces questionnements puissent être appréhendés de manière décloisonnée, l’équipe interministérielle des NTA créée pour répondre aux préconisations du rapport Lextrait a rejoint l’Institut des Villes en 2002. C’est pourtant à la volonté opiniâtre de Claude Renard que nous devons la continuité de la mission NTA et l’accompagnement jamais démenti de nos projets. On peut regretter que cette mission n’ait pas été poursuivie malgré le relais efficace de Fazette Bordage en 2009-2010.

Et sur le territoire toulousain ?

Au début des années 2000, au niveau local cette prise en compte était pourtant encore bien timide. Si les collectivités locales et territoriales ne sont pas contraintes par la loi d’avoir une politique culturelle, elles ont, en revanche et par conséquent, un libre choix dans la définition de leur politique d’action en matière d’art et de culture.
Forte d’une volonté politique affirmée la communauté d’agglomération du Grand Toulouse a inscrit dans son premier contrat d’agglomération signé le 30 janvier 2004, la Grainerie, l’Usine et Mix’art Myrys comme projets d’intérêt communautaire engageant en partenariat avec le Conseil Général de la Haute Garonne, le Conseil Régional et l’Etat les financements pour reloger ces trois espaces-projets.

Les toulousains étaient au rendez-vous du colloque "Autrement, autre part, comment repenser la place de la culture et de l’art dans la cité" organisé par l’Institut des Villes en partenariat avec les ministères de la Culture et de la Cohésion sociale le 6 février 2006.

Il n’en demeure pas moins qu’il reste urgent d’harmoniser les calendriers administratifs de mise en œuvre des institutions avec celui, contraint à une réalité, éprouvante, des porteurs de projets.
Nos démarches sont « Nouvelles » parce qu’elles se renouvèlent en permanence, parce qu’elles affirment le point d’interrogation comme ponctuation, parce qu’elles donnent à voir l’inachevé, le « en cours » Pour autant, il ne s’agit pas pour ces laboratoires de « fabriquer » les futurs artistes reconnus par l’institution.

"Pour que ce travail soit valide, pour qu’il prenne tout son sens, qui est indissociablement artistique, social et politique..." (Autre(s)pARTs).

Alors que les questions entourant l’existence et la pertinence de ces Nouveaux Territoires ont fait, font et feront l’objet de rencontres, débats, colloques, nombreux, vifs et riches, suivis et animés par les acteurs culturels, et d’un traitement médiatique assez important (bien que restreint à des publications nationales et scientifiques) le décalage entre les préoccupations des porteurs de projets et la volonté des collectivités territoriales et de l’Etat à se saisir pleinement du dossier demeure. Il est vrai que faire le douloureux bilan de la démocratisation culturelle à la française n’est pas aisé. Si l’on a pu voir des communes et des communautés de communes négocier (à leur initiative parfois) avec des collectifs d’artistes réinvestissant des lieux de mémoire, la situation sur le plan communautaire qui intéresse plus spécifiquement les acteurs culturels toulousains n’en est qu’aux balbutiements.

Mix’Art est relogé dans un lieu loué par l’agglomération mais l’investissement prévu à ce jour ne permet pas la mise en œuvre du projet dans sa globalité et en particulier la contraignante et coûteuse mise aux normes nécessaire pour accueillir le public ; après 3 déménagements, la nouvelle Grainerie financée par le contrat d’agglomération du Grand Toulouse, doit ouvrir ses portes sur une parcelle de 11500 mètres carrés à Balma Gramont en continuant de travailler à « gagner » les équipements qui lui sont nécessaires ; L’Usine a investi son nouveau bâtiment en septembre 2008 avec la promesse d’un engagement de la part des partenaires sur un fonctionnement à la hauteur de ce nouvel équipement... engagement qui se fait attendre.

Si nous souhaitons un conventionnement pour chacun de ces lieux, contractualisant les financements aux projets et permettant le fonctionnement de ces friches, à ce jour seule l’Usine a signé une convention triennale et pluripartite.

La commission Lieux du Couac a de longues années d’engagement devant elle...

- La Grainerie*

- Mix’Art Myrys*

* membres du Couac

- L’Usine

- ARTfactories/Autre(s)pARTs (réseau auquel adhère le Couac)

Retrouvez dans cette rubrique des articles et documents se référant au rapport de Fabrice Lextrait (2001) "Friches, laboratoires, fabriques, squat, projets pluridisciplinaires… une nouvelle époque de l’action culturelle" ainsi qu’aux nombreux développements que ce rapport a pu engendrer.

Voir aussi "Commission Lieux-NTA"


Du patrimoine industriel aux friches culturelles en Europe
Du patrimoine industriel aux friches culturelles en Europe" - 4 février 2009 - TNT /Bordeaux. Intervention de Fazette Bordage, chargée de mission...
vendredi 25 septembre 2009


L'Usine, la Grainerie et Mix'Art : la culture en friche du Grand Toulouse
CULTURE. « Nouveaux territoires de l’art » (Nta) : cette définition apparue en 2001 dans un rapport du Secrétariat à la décentralisation culturelle du...
lundi 2 novembre 2009


Pour une autre relation à l'art et aux populations
Des principes politiques pour une nouvelle époque de l’action artistique et culturelle. Texte d’Autre(s)pARTs rédigé en juin 2006 lors de la réunion...
mercredi 20 septembre 2006


Revue de presse/contributions sur les Nouveaux Territoires de l'Art
Sont ici répertoriés des références d’articles (provenant majoritairement de sites de presse en ligne) en lien avec la thématique générale des...
mercredi 24 mai 2006


Ressources NTA - organismes de recherche, réseaux...
Une présentation d’un certain nombre de réseaux et d’organismes de recherche (alternatifs et institutionnels) : ActesIf, Artfactories, Autre(s)pARTs,...
mercredi 24 mai 2006


Rencontre internationale des 14, 15 et 16 février 2002
En février 2002 - suite au rapport de Fabrice Lextrait remis au secrétaire d’Etat à la décentralisation et à l’action culturelle - se tenait à la Friche...
mercredi 24 mai 2006


Rencontres, débats, colloques...
Colloques, rencontres, débats organisés sur la thématique des Nouveaux Territoires de l’Art...
mercredi 24 mai 2006


Autrement, autre part, comment : repenser la place de la culture et de l'art dans la Cité
"Autrement, autre part, comment : repenser la place de la culture et de l’art dans la Cité", colloque organisé au Sénat le 6 février...
mercredi 24 mai 2006


Autre(s)pARTs
Acteurs Unis pour la Transformation, la Recherche et l’Expérimentation (Sur les relations entre) Populations, Art et Société...
jeudi 25 mai 2006


Mix'Art Myrys, la Grainerie, l'Usine dans l'agglo

mercredi 9 février 2011


Economie et culture | journées professionelles d'octobre 2006
"Octobre Couac" a réuni les 6 et 7 octobre 2006, sous un même bandeau, plusieurs temps forts portés par des acteurs culturels désireux d’associer à...
jeudi 7 septembre 2006