le 4/01/2013

Drame épouvantable, les socialistes viennent de diminuer le budget de la culture ! Peut-être une bonne nouvelle

Un billet de Jacques Livchine, du Théâtre de l’Unité, membre d’ARTfactories/Autre(s)pARTs

Ce que même le méchant Sarkozy n’a jamais osé faire, Hollande le doux a commis l’acte irréparable, toucher au budget sacralisé du Ministère de la Culture. Le Syndéac montre les dents, le directeur emblématique de Bobigny monte au créneau et cible le président. Chacun affûte ses armes, les déclarations se multiplient.Les grosses structures se sentent menacées, on crie à l’assassinat, à la mort du lien social, à la fin de la création, au risque de transformer la France en désert culturel. On essaye de faire du théâtre Paris-Villette le symbole de la déforestation annoncée.

Les petits n’ont pas la parole, ils ont l’habitude de guerroyer sans budget, ce sont les champions du trois fois rien, ils ne touchaient déjà rien du Ministère, alors la diminution de 3,5% ne les concerne pas. Ceux qui ont connu la période faste de doublement du budget de la culture sous Lang savent que cela n’avait pas changé grand chose.

Alors si quelqu’un osait dire que si problème de culture il y a, il n’est pas budgétaire... Celui-là verrait toute la profession le mettre en quarantaine.

On ne va pas revenir à la polémique d’Edmond Michelet qui avait vendu son vélo pour monter une pièce de théâtre, mais si quelqu’un osait parler franchement… Il dirait quoi ?