le 9/12/2013

Grande conversation autour de 3 expériences fortes d'un art aux prises avec la vie

Cassandre organise le 14 décembre au Grand Parquet à Paris, une grande discussion avec des équipes artistiques (Marina Damestoy, la Cie les Mille et une vies, Madeleine Abassade / Olivier Perrot) qui participeront à la journée en partageant des extraits de leurs derniers travaux et en dialoguant avec la salle.

Samedi 14 décembre de 15h à 18h au Grand Parquet
35, Rue d’Aubervilliers, 75018 Paris (Métro Stalingrad ou Riquet)

Réservations : resa(at)horschamp.org

Autour de :
- À la rue O.bloque
Avec Marina Damestoy (Texte et mise en scène) et Pénélope Perdereau (interprète) Création sonore M. Damestoy + Eric Houzet / FlexRex - Lumières M. Damestoy + Christophe Guillermet
- Qu’est-ce que tu fabriques quand tu es seul(e) ?
Madeleine Abassade / Olivier Perrot, atelier du théâtre de l’Institut Marcel Rivière à la Verrière
- Marionnettes et territoires (proximité, Europe, prisons)
Fabrice Lévy-Hadida/Compagnie les Mille et une vies

Communauté (& autres chimères)

Certes, « communauté » est un mot de plus en plus difficile à employer dans notre société, tant il a été dévoyé par des usages politiciens. Pourtant au théâtre (en art en général), il signifie autre chose, une façon de se réunir bien plus grande, bien plus ouverte, bien plus universelle. Par exemple cette communauté aléatoire, comme le dit Peter Brook, de ceux qui se retrouvent par « hasard » dans un théâtre et partagent un geste artistique sur la base d’un minimum de codes communs. Cette communauté d’esprit qui nous permet de vivre les choses ensemble pour ouvrir le débat, c’est ce que crée l’art et c’est ce qui en fait la force.

La réflexion initiée par Olivier Neveux dans son important ouvrage Politiques du spectateur donne la matière d’un bel entretien en ouverture de ce numéro 95, qui propose, par ailleurs, de penser la fabrication du collectif, de l’agir ensemble, à travers des lieux, territoires et expériences qui permettent une observation fine d’artistes et de groupes soucieux de la participation active de spectateurs critiques.

On y trouve, entre autres, un dossier spécial sur la et les culture(s) dans les pays d’Europe centrale, l’histoire et l’évolution du Festival TransAmériques de Montréal, celles du remarquable Manifeste à Grande-Synthe ainsi que l’actualité de l’Hestejada d’Uzeste et du Festival de cinéma de Douarnenez.