Enregistrer au format PDF
le 1er/07/2011 par Couac

Les indignés des quartiers





Le Festival des Rencontres Toucouleurs, qui s’est déroulé dans les jardins de la Faourette les 24 et 25 juin 2011, a tenu son pari de rassembler une mixité des publics et un grand nombre d’acteurs associatifs et culturels autour d’une programmation plurielle.

Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin 2011, alors que les concerts venaient juste de se terminer, que les publics composés de nombreuses familles se retrouvaient dans une ambiance conviviale autour des espaces « buvettes et restauration » et que nous nous apprêtions à démonter la scène, une bande de personnes cagoulées et armées a fait éruption au cœur des jardins en semant la terreur et la panique générale.

Nous avons de suite été un certain nombre à téléphoner aux services de police qui d’une part ne nous ont jamais répondu et d’autre part ne sont jamais intervenus dans les jardins de la Faourette !

Nous, organisation du festival et acteurs associatifs ainsi que les familles, les bénévoles, les professionnels et les publics sommes tous traumatisés par ces évènements extrêmement graves et par l’absence des forces de police.

Aussi nous, acteurs associatifs, dénonçons les propos mensongers apparaissant dans l’article de la Dépêche du lundi 27 juin et sommes indignés de constater l’absence policière dans ces quartiers, déjà extrêmement fragilisés.

Nous, acteurs associatifs, missionnés par les Pouvoirs Publics pour mener des actions dans tous les domaines (culture, éducation, loisirs, sports, emploi, formation, insertion…) dans le cadre de l’intérêt général, nous interrogeons quant au bien fondé et au devenir de nos missions sur ces territoires.

Les signataires



  • Agenda 21 de la Culture

  • Intermittence

  • Décentralisation

  • Commi'Couac

  • Nouveaux territoires de l'Art

  • Loi sur les pratiques amateurs

  • Avignon

  • Le Couac aux Trans

  • Economie sociale et solidaire

  • Fin des contrats aidés ?

  • 10 ans de Couacs

  • Femmes et culture