Enregistrer au format PDF
le 17/09/2003

Manifeste du 27 mai 2003


Oui à un syndicat national pour l’affirmation et la défense des forces qui portent le devenir de la création d’art vivant face aux logiques marchandes et institutionnelles dominantes.






Ces forces (compagnies, groupes, ensembles, collectifs, artistes isolés) portent aujourd’hui ce devenir quand
- elles affirment leur rôle essentiel dans la création publique d’art vivant (geste artistique, rencontre avec les publics et fonctionnement des outils de travail)
- elles affirment l’unité du spectacle vivant dans les domaines du théâtre, de la danse, des marionnettes, des arts du cirque et de la rue, et de la musique
- elles mettent en œuvre des pratiques de travail adaptées à la création artistique, et qui impliquent, en l’état actuel, principalement les formes du travail salarié intermittent
- elles participent à des missions de service public (politique de la ville, éducation artistique, développement culturel, lien social) dans une optique de ré-appropriation de la culture par les citoyens
- elles génèrent des espaces de libre expression nécessaires à la vie démocratique dans la cité et interpellent les instances du pouvoir politique, élus et administrations, sur leurs choix et leur capacité à répondre aux questions portées par le mouvement social.

Le syndicat national (SYNAVI, syndicat national des arts vivants) qu’elles constituent aujourd’hui leur permettra d’exprimer :

- leur attachement aux formes diverses de l’économie solidaire
- leur exigence d’une politique nationale de la culture à l’heure où les mesures de décentralisation annoncées peuvent impliquer un désengagement de l’Etat.
- leur revendication d’un rééquilibrage des subventions publiques en faveur des compagnies et des structures du secteur indépendant.
- leur solidarité avec les artistes et les techniciens du spectacle vivant et tous les travailleurs précaires
- leur refus de toute marchandisation de la culture

Sur un grand nombre d’autres questions concernant l’avenir de la création d’art vivant dans notre société, ce syndicat national sera un outil indispensable de réflexions, de propositions et d’actions communes.

Etaient présents :

ACPSV NORD PAS DE CALAIS : Catherine Gilleron Arnaro Carbaral, Vincent Dhelin Compagnies de BOURGOGNE : Sébatien Bergery COUAC (Collectif Urgence d’ Acteurs culturels) Midi-Pyrénées : Laurie Blazy FEDERCIES CENTRE : Max Leblanc, Olivier Deweer FEDERCIES MIDI PYRENEES : Stéphane Barel, Michel Brehm, Compagnies d’ILE- DE-FRANÇE : Claude Giordano, Dominique Collignon Maurin, Bruno Eckert Comité de pilotage des Compagnies de LANGUEDOC ROUSSILLON : Gerhard Bauer Compagnies des PAYS DE LA LOIRE : Eric Aubry, Hugues Vaulerin, Pierre Roba Compagnies de PROVENCE-COTE D’AZUR : Joëlle Catino, Jany Cianferani, Danièle Roussel, Yves Grenier REGROUPEMENT DES CIES EN RHONE ALPES : Vincent Bady, Nathalie Veuillet, Laurent Vercelletto, Thierry Auzer, Jean-Pierre Olinger, Laurent Lacroix SYDCAR POITOU CHARENTE : Jean Yves Lissonnet, Jean Baptiste Herry FEDERATION UFISC : Bertrand Krill.



  • le Synavi