Bonjour %%NOM%%, Cliquez ici si la lettre d'information ne s'affiche pas correctement
 
Couac  [Couac’encore] 3# Septembre 2012 > lettre d'info à l'esprit de suite 

COUAC'A DIT [Edito]

Amours vaches

Ça ne vous aura pas échappé : les vaches sont à la mode. Désormais également toulousaines elles ne font pourtant pas l’unanimité, nous dit-on. N’empêche, elles semblent dans l’air du temps...

Que s’est-il passé et que ne s’est-il pas passé dans le monde, en Europe et en France plus précisément cet été pour que la cote de popularité d’un Président fraîchement élu dégringole à ce point en quelques mois (quatre) ? Les réponses à cette question, sans doute très hasardeuse, devraient, pour être un peu crédibles, ne faire l’impasse ni sur l’analyse du contexte politique de l’élection elle-même, ni sur ce qu’a fait ou n’a pas fait le pouvoir en place depuis l’élection, ni sur ce qu’il s’est passé de particulièrement impactant dans le monde (ici et là) - et surtout les événements météorologiques pour leurs conséquences directes sur le degré de résistance de chacun au "temps qu’il fait" autant qu’au "temps qui passe"- , ni, enfin, sur la diversité des occasions offertes ou non aux humains ayant répondu aux sondages de l’été de partir en vacances, et aux occasions saisies par ces mêmes humains de débrancher...

Comment mesurer le degré d’amertume ressenti par une population qui doit répondre aux injonctions de "rentrer", pour se remettre dans le rythme, se raccorder aux réseaux, checker ses mails, tenter de vibrer ensemble à nouveau aux mêmes murmures du monde, quand beaucoup ne sont même pas "sortis"... C’est pas ça l’amour vache ?



COUAC’IL ARRIVE [L’actualité dissonnante]
L’ESPRIT CRITIQUE, ÇA SE CULTIVE (saison 1)

Espace de ressources, d’échanges entre acteurs culturels désireux de jouer pleinement leur rôle dans la définition des politiques culturelles, le Couac ouvre grand les portes de son laboratoire de réflexions, un lundi par mois, en invitant toutes les curieuses et les curieux à s’emparer d’un sujet pour en débattre. C’est donc public, ouvert à toutes et à tous dans la limite des places disponibles, de 18h à 20h et peut-être un peu plus si ça discute. La règle du jeu : aborder un question d’actualité (ou que nous estimons devoir l’être) en invitant des acteurs concernés pour échanger avec eux... Explorer les tenants et aboutissants et voir de quelle façon ce sujet est un enjeu pour le territoire. Sur le théâtre, il ne fait aucun doute que les rencontres à venir (celle du 10 septembre et celle du 12 novembre) feront écho au gros travail de réflexion menée par la commission théâtres (...)



- A vos agendas ! Les dates des 4 prochaines rencontres
- L’actualité de la commission Théâtres qui regroupe compagnies et lieux de diffusion à Toulouse et en région
- "Pour un réseau de la création - contribution à la structuration du secteur théâtral" Le fruit d’un long travail de réflexion collective coordonnée par la commission théâtres en 2010, toujours d’actualité.
AVIGNON 2012 (les retours)

La 66ème édition du Festival d’Avignon est maintenant derrière nous. Le cru 2012 fut une nouvelle fois dense en terme de rencontres et d’échanges. Pour celles ou ceux qui n’auraient pas pu se rendre aux "immanquables rencontres publiques et autres réunions pro", voici quelques liens pour la forme (n’hésitez pas à nous communiquer les liens vers des comptes-rendus en ligne que nous pourrons ainsi référencer sur notre site). Le Couac a participé à plusieurs d’entre elles, dont celle de la Fnesr, federation nationale des élus socialistes et republicains, présidée depuis peu par Pierre Cohen, mais vous ne nous verrez pas intervenir sur la vidéo, ce qui est dommage pour une rencontre qui plaçait l’art et la culture "en toute confiance"...



- Avignon 2012, la page qui recense articles, compte-rendus, vidéos, critiques...
- Focus sur la rencontre "« Tous experts ? » : Le recours à des cabinets d’étude", à laquelle le Couac a participé.
- Un dossier "culture et crise"... de circonstance
- Les rencontres de la Fnesr (vidéos)
ACTU CULTURBULENTE [Les derniers articles référencés de la revue de presse généraliste et de notre focale sur les Quartiers Populaires]
MIB à Vaux en Velin 1999 boycott de la rencontre nationale des acteurs de la ville [MIB - Mouvement 34]

Prise en otage de la rencontre nationale des rencontres de la ville les 9 et 10 decembre 1999 soit seulement 8 ans après la création du ministère de la politique de la ville. Face a 900 personnes, toutes actrices de la politique de la ville, le mib qui n’est pas invité, tient a faire entendre une des expressions des quartiers populaires. Une parole bien loin de la parole des ces acteurs dit "officiels" ....
Cet article est référencé sur le Scoop.it "Quartiers Populaires", une revue de web qui continue d’être alimentée après l’épisode 1 de l’Initiative Quartiers Populaires sur laquelle nous reviendrons très bientôt. lire en ligne

La culture comme trajectoire et exercice [Avignon en Scènes]

Docteur en philosophie et enseignant, Christian Ruby évoque ici la question de la nature, de l’existence et des rapports entre la politique de la culture (la mystique culturelle) et les politiques culturelles (l’actualisation de cette mystique). Du dépassement de leur hiatus doit pouvoir naître une nouvelle définition de la culture. "Je m’intéresse aux pratiques culturelles pour autant qu’elles imposent une histoire de la culture grâce à des fractures qui redéfinissent les manières d’être avec les autres. Ces lignes de fractures rendent tangibles la politique de la culture. La politique culturelle, qui n’est pas méprisable pour autant, tente de fixer un ordre du commun. La politique de la culture déstabilise la précédente en traçant des écarts par rapport à la norme du commun." lire en ligne

Appel des 451, pour la constitution d’un groupe d’action et de réflexions autour des métiers du livre (les 451)

Nous (1) avons commencé à nous réunir depuis quelque temps pour discuter ensemble de la situation présente et à venir du livre et de ses métiers. Pris dans une organisation sociale qui sépare les activités, partis d’un sentiment commun – fondé sur des expériences diverses – d’une dégradation accélérée des manières de lire, produire, partager et vendre des livres, nous considérons aujourd’hui que la question ne se limite pas à ce secteur, et cherchons des solutions collectives à une situation sociale que nous refusons d’accepter (...) lire en ligne

Désabonnement : Cliquez ici pour vous désabonner